Les petits détails font grandes choses…

Les nanoparticules (10-9-10-7 m) offrent beaucoup de progrès techniques et biomédicales sur la matière en vrac. L’utilisation de nanoparticules dans les détergents, cosmétiques, produits alimentaires et autres produits commerciaux augmente rapidement, malgré une trop faible connaissance de leur effet sur le métabolisme des organismes. Pour sa taille, beaucoup de nano-produits vont finir, aidés par l’intermédiation du système d’égouts, dans les habitats d’eau douce et marine…

Les nanoparticules sont capables en entrant dans le régime des poissons, de perturber la manière dont ceux-ci « contrôlent » leur organisme ?

Une équipe suédoise de l’université de Lund répond par l’affirmative. Les investigateurs ont simplement reconstitué une chaîne alimentaire dans un laboratoire : ils cultivent des algues microscopiques dans une eau contenant un peu de nanoparticules de polystyrène (concentration de 0,01%) ; le jour suivant, ils ont introduit des daphnies dans cet système (qui sont petits crustacés herbivores), et une fois que ceux-ci se furent nourris d’algues, les chercheurs les ont récupérés et lavés (pour être sûrs que seules subsistaient les nanoparticules transitant par l’intérieur des aliments) ; au troisième jour, ce zooplancton a été donné en pâture à des carassins… Tous les trois jours le cycle recommençait et des comparaisons étaient faites avec un groupe témoin de poissons sans nanoparticules.

Les premiers changements dont l’étude rend compte concernent le comportement des carassins. Après de 18 jours, les chercheurs ont mesuré le temps que ceux-ci mettaient à manger les daphnies. Le groupe à nanoparticules mettait plus de deux fois plus de temps à les attraper que le groupe contrôle. Les scientifiques se sont aperçus que les individus du premier groupe nageaient moins vite, chassaient moins et semblaient comme apathiques… Les chercheurs ont même été frappés de voir des crustacés entrer dans la bouche des carassins et en sortir sans être mangés, comme si les poissons n’avaient plus faim. Et ce alors même que la dose de nourriture qui leur était fournie était insuffisante puisque l’expérience visait à surveiller la manière dont les stocks de graisse étaient exploités chez les poissons ayant absorbé des nanoparticules.

Par conséquent, tandis que les poissons du groupe témoin, tout en mangeant, maigrissaient et métabolisaient leurs lipides pour supporter le jeûne, ceux du groupe test, en se nourrissant moins mais en se dépensant aussi moins, arrivaient même à gagner un peu de poids au terme des cinq semaines et demie d’expérience. La faute revient sans doute à l’accumulation des nanoparticules qui, en attirant à elles les apolipoprotéines, les ont détournées de leur tâche dans la mobilisation des réserves de graisses.

Les auteurs de l’étude ont dit que c’est la première fois qu’existe une relation entre la couronne de protéines et un effet sur le métabolisme, sur le comportement d’un organisme ainsi que sur sa fonction dans l’écosystème.

Mon avis : c’est une évidence impossible à nier que si le prédateur devient anorexique et faible, s’il cesse de chasser, l’équilibre de l’écosystème en sera modifié ; pourtant, toutes les actions avec produits étranges sur les milieux aquatiques ou terrestres vont faire changer le métabolisme, les façons de vie et les habitudes des organismes de cette place. Semble que quand nous faisons une chose pour nous aider avec autre dans notre vie, nous ne pensons pas dans les conséquences que peut fournir pour autres êtres vifs. Comme toujours (comme toujours après que l’être humain se croît et possession de la nature) la vie de l’homme et ses coutumes et habitudes s’imposent au reste des êtres vivants. C’est vraiment terrorisant s’imaginer que semblable pouvoir se trouve dans les griffes de ce redoutable et cruel individu…

L’information vient de :

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/03/01/poissons-anorexiques-creme-solaire-nanoparticules/

Advertisements
Estas entrada foi publicada en Biotecnoloxía, Xenética, Curso 2011-2012, Quimica / Tecnoloxía /Materiais coas etiquetas . Ligazón permanente.

Deixar unha resposta

Please log in using one of these methods to post your comment:

Logotipo de WordPress.com

Estás a comentar desde a túa conta de WordPress.com. Sair / Cambiar )

Twitter picture

Estás a comentar desde a túa conta de Twitter. Sair / Cambiar )

Facebook photo

Estás a comentar desde a túa conta de Facebook. Sair / Cambiar )

Google+ photo

Estás a comentar desde a túa conta de Google+. Sair / Cambiar )

Conectando a %s